Titre : Le poids des sentiments
Auteure : NR Walker
Éditeur : Reines-beaux
Publication : 16 octobre 2019

Résumé: « Après s’être fait larguer par son petit ami de longue date à cause de son surpoids, Henry Beckett décide de s’imposer des changements radicaux. Dans une vaine tentative pour récupérer son petit ami, il fait la chose la plus absurde et la plus effrayante qu’il puisse imaginer : il s’inscrit dans une salle de sport. Reed Henske est un coach personnel qui n’est pas certain d’être prêt à se lancer dans une nouvelle histoire d’amour. Il en a marre des types qui ne s’intéressent qu’à l’image d’un corps parfait et qui ne le voient jamais tel qu’il est vraiment. Alors que Reed torture Henry à coups de régimes et d’exercice, celui-ci ravit son entraîneur grâce à ses recettes et ses éclats de rire. Mais tandis que les limites de l’amitié commencent à s’estomper, Henry est convaincu qu’il n’y a aucune chance que Reed, cette incarnation terrestre de Thor, puisse s’intéresser à un gars dans son genre. Reed doit convaincre Henry que la vie ne consiste pas à atteindre son poids idéal. Il s’agit de trouver son contrepoids idéal. »

Mon avis: L’histoire commence comme beaucoup d’autre histoire. Henry vient de se faire larguer par son petit ami de longue date. Ce dernier n’aimait plus leur vie à deux ni le surpoids d’Henry… La seule solution que trouve le jeune homme est de s’inscrire dans une salle de sport afin de maigrir. Il y fait la rencontre de son coach personnel, Reed.

Ce livre est une petite bulle de bonheur. Henry m’a tellement fait rire. Avec son humour et sa façon de parler sans filtre, le jeune homme est attachant au plus haut point. Dès le début, il est clair que sa personnalité enjouée est aussi et surtout une façon de cacher son mal-être. Au travail, Henry rase les murs pour être le plus invisible possible, de peur de montrer son côté spontané à ses collègues. Moins on le voit, mieux il se porte. Avec Reed, qui est physiquement parfait, presque trop pour être vrai, il n’arrive pas à se contenir et dévoile sa forte personnalité dès leur première rencontre. Leur duo est excellent ! Reed est bien plus qu’un physique et se montre ouvert, intelligent et réceptif à l’humour d’Henry.

Ensemble, ils aiment rire et se faire découvrir de bonnes choses à manger. Leur relation coach/élève se transforme très vite en amitié jusqu’à ce que les sentiments s’en mêlent. Mais pour Henry, difficile de s’imaginer qu’un homme comme Reed pourrait être attiré par lui. Et pourtant.

En plus d’être drôle et feel good, ce livre est une belle leçon de vie. L’acceptation de soi est le thème principal de cette histoire. Au début, Henry est dans l’optique de changer physiquement, car il a été blessé par son ex petit ami et espère peut-être le retrouver s’il change. Combien de personnes sont ou ont été dans le même cas dans la vraie vie ? Énormément, malheureusement. Ce livre nous montre qu’il faut avant tout s’accepter et s’aimer soi-même avant de vouloir plaire aux autres. C’est le plus important. Rien que pour cette belle leçon, Le poids des sentiments mérite d’être lu.


Service presse Reines-beaux via NetGalley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *