Beaucoup de lecture  , un peu de tout.




article rédigé par sonny le 24 Avr 2018 | Chroniques Service presse
| 0 Commentaire (le tien ?) |

Titre: Leah à contretemps / Auteur: Becky Albertalli / Editions: Hachette Romans

Résumé: « Quand il s’agit de jouer de la batterie, Leah Burke maîtrise le tempo. Mais la vie réelle n’est pas toujours si bien rythmée. Fille unique d’une jeune mère célibataire, Leah n’a pas les mêmes privilèges que les gens qui l’entourent. Elle est passionnée de dessin, mais trop complexée pour le montrer. Seule sa mère sait qu’elle est bisexuelle : elle n’a pas trouvé le courage de le dire à ses amis, pas même à son meilleur pote Simon, qui est pourtant « sorti du placard » comme on dit! Avec la fin du lycée qui approche, le groupe d’amis qu’elle croyait à toute épreuve commence à se diviser. Les tensions montent. Le cœur de Leah ne bat plus en mesure quand les personnes qu’elle aime se disputent. Surtout lorsqu’elle se rend compte que ses sentiments pour l’une d’entre elles vont au-delà de l’amitié. »

Mon avis:
Tout d’abord, un grand merci à Hachette Romans qui m’a gentiment proposé de recevoir ce livre, ainsi que la réédition de Moi, Simon avec l’affiche du film en couverture. Ma chronique de ce livre est d’ailleurs à lire en cliquant ici.

Si vous me suivez bien, vous devez savoir que je voue un amour fou à Simon Spier et toute sa bande. J’attendais donc ce bouquin avec une grande impatience!

Dans Leah à contretemps, on retrouve toute la petite bande de Moi, Simon, 16 ans homo sapiens et quel plaisir. La bande d’amis vit ses derniers moment au lycée et donc tous ensemble. Ils préparent leurs futures vies d’étudiant en cherchant LA fac parfaite. Quand certains ont tous les choix possibles, Leah, elle se contente de la fac dans laquelle elle aura les moyens d’aller étudier.

Leah Burke est un personnage que j’aime beaucoup et je pense qu’elle méritait vraiment d’avoir son propre livre. Grâce à lui, on en apprend plus sur elle. Sur sa vie, sa personnalité, la façon dont elle gère (ou ne gère pas) sa bisexualité. L’adolescente vit seule avec sa mère, une femme qui l’a mise au monde bien jeune. Contrairement à ses amis, elle ne vit pas dans une grande maison d’un quartier huppé. Elle ne vient pas d’un milieu aisé et est en surpoids. Mais malgré ça, Leah est heureuse.

Passionnée de batterie et de dessin, Leah est une jeune fille drôle et intelligente. Mais elle doit aussi faire face à ses sentiments envers une personne dont elle ne devrait pas, selon elle, être amoureuse. Un peu perdue face à ce qu’elle ressent, elle a aussi peur d’avouer sa bisexualité. Notamment à son meilleur ami, Simon, qui est pourtant gay.

leah à contre temps

J’avoue que Becky Albertalli a réussi à me surprendre. Je ne pensais pas du tout voir Leah finir avec ce personnage, mais qu’est ce que j’ai aimé ça! Au début de ma lecture, je me suis dit nooon impossible, mais au final, l’auteure a tellement bien apporté ça que j’ai finis par dire oui oui oui!

Comme d’habitude, la plume de Becky est simple, fluide et il y a quelque chose de joyeux dans ses écrits. Un petit brin de folie que j’adore. Et je l’ai beaucoup ressenti dans ce troisième bouquin. Leah à contretemps est un livre bourré d’humour. À plusieurs reprises, je n’ai pas pu me retenir de rire. C’est une lecture vraiment rafraîchissante, pétillante, pas prise de tête et parfaite pour les beaux jours qui arrivent.

Alors est-ce que j’ai aimé ce livre? Évidemment! Même si il ne dépasse pas Moi, Simon… dans mon coeur, c’est un très bon livre que j’ai pris plaisir à lire. Leah et sa clique vont me manquer. Alors, n’hésitez pas à vous jeter dessus quand il sortira le 30 mai prochain!

« Mais ça craint de voir le monde tourner sans vous. Parfois, je me sens à l’écart, même quand le monde tourne avec moi. »

sonny signature


Aucun commentaire

Laisser un commentaire