Beaucoup de lecture  , un peu de tout.




article rédigé par sonny le 11 Jan 2018 | Chroniques
| 0 Commentaire (le tien ?) |

Titre: Wonder / Auteure: R.J Palacio / Editions: Pocket Jeunesse

Résumé:« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire.  » Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux?

Mon avis:
Wonder porte bien son nom. Ce livre est une petite merveille. Tout comme son personnage principal, August. Je n’avais encore jamais lu de livre traitant d’un sujet comme celui-là. Il existe de nombreux romans où les personnages principaux sont malades, mais ici, August dit Auggie souffre d’un syndrome bien particulier. Il est né avec le visage déformé et à déjà subis plusieurs interventions chirurgicales. Avec un visage si différent des autres, le petit gars en subit des choses…

Arrivés à l’âge de 10 ans, ses parents décident de l’envoyer à l’école pour la première fois. Il avait été jusque-là scolarisé à la maison. C’est alors que Auggie va découvrir un monde totalement différent de ce qu’il a toujours connu.

Le petit garçon est immédiatement jugé, observé et pris pour cible par bons nombres d’élèves. Parfois même par les parents de certains. Heureusement, il trouve malgré tout rapidement l’amitié de Summer et Jack. À la maison, il trouve réconfort et sécurité auprès de sa famille. Ses parents et sa grande sœur, Via, sont des personnages attachants et tout aussi important que Auggie dans l’histoire. J’ai adoré Via qui partagé entre son amour débordant pour son petit frère et sa culpabilité de ne pas vouloir qu’on le connaisse dans son nouveau lycée, nous offre de très belles scènes. Le passage où elle parle de sa grand-mère m’a beaucoup émue.

Miranda, la meilleure amie de Via, est aussi un personnage que j’ai beaucoup aimé. Elle voue un amour incroyable à Auggie et le considère comme son propre petit frère.

Auggie, parlons-en de lui. Ce petit bonhomme m’a émue au plus haut point. J’ai tellement eu envie de le serrer dans mes bras. À seulement 10 ans, il est d’une force incroyable. Habitué aux regards étranges et aux mots déplacés, il ne se laisse pas démonter et prouve plus d’une fois que l’apparence physique n’est pas la chose la plus importante. Avec son humour et sa joie de vivre, Auggie donne une belle leçon de vie à tous ceux qu’il croise. Il marque la vie des autres de son passage et aura sans aucun doute marqué ma vie de lectrice.

Est-ce que j’ai pleuré en lisant Wonder? Oui, j’ai versé quelques larmes et en ai retenu plusieurs autres. Est-ce que je vous conseille de le lire? Absolument!

Maintenant, je vais m’empresser de regarder l’adaptation cinématographique et bien sûr, je prévois un paquet de mouchoirs.

« Tu es vraiment une petite merveille, Auggie. Tu es merveilleux. »

_______________________________________________________

Titre: Auggie et moi / Auteure: R.J Palacio / Editions: Pocket Jeunesse

Résumé: Auggie n’est pas un garçon comme les autres, et son arrivée au collège va bouleverser la vie de ceux qui l’entourent. Julian, le petit dur de l’école ; Christopher, son ami d’enfance ; Charlotte, sa camarade de classe, nous emportent chacun dans leur propre récit pour nous révéler comment Auggie a changé leur vision du monde à jamais…

Mon avis:
Dans Auggie et moi, on suit les histoires personnelles de Julian, Christopher et Charlotte. J’avais vraiment hâte de retrouver Auggie grâce à ce livre. J’ai beaucoup aimé avoir le point de vue de ses trois camarades. Ils nous permettent de voir d’un autre œil l’histoire de ce petit garçon si spécial.

Dans Wonder, Julian apparaît surtout comme un petit garçon méchant envers Auggie. Ici, l’auteure nous permet de voir Julian différemment. Sa façon d’agir avec Auggie n’est pas obligatoirement de la méchanceté gratuite, mais seulement la réaction d’un enfant qui a peur. Il m’a parfois fait de la peine. Évidemment, rien ne pardonne son attitude envers Auggie, mais en en sachant plus sur lui, on comprend mieux ses réactions. Toute la partie avec sa grand-mère et l’histoire de la provenance de son prénom m’a beaucoup touché. C’est le moment fort du bouquin.

L’auteure se concentre ensuite sur Christopher, ami d’enfance d’Auggie. J’ai adoré cette partie du roman. Christopher connaît Auggie depuis sa naissance et à donc l’habitude de son apparence physique. Il l’a vu passer par toutes les opérations chirurgicales et donc par tout les mauvais moments qui les accompagnent. Il a été présent dans tous les moments forts de la vie d’Auggie et de sa famille. Mais en grandissant, Chris et Auggie se sont un peu éloignés, car comme le dit le petit garçon, c’est parfois difficile d’être ami avec lui. À son âge, Christopher a du mal à supporter le regard et les réactions des autres envers son ami. C’est donc petit à petit qu’il s’est éloigné de lui. Mais malgré tout, Auggie lui manque.

La partie consacrée à Charlotte est pour moi pas vraiment importante. Voir inutile. J’aurais préféré avoir l’histoire de Summer plutôt que celle-ci. Charlotte n’est pas proche d’Auggie et il est donc très absent de son histoire. La petite fille est une élève exemplaire, une gamine douée, mais après? Franchement, pas ma partie préférée.


Aucun commentaire

Laisser un commentaire