17
Fév 2019
Article rédigé par sonny / Du livre au film Film


Si vous avez vécu dans une grotte au cours de ces derniers mois, vous n’avez pas entendu parler du livre The Hate U Give. Mais évidemment, ce n’est pas votre cas, n’est-ce pas ?! Si ça l’est, et bien, j’ai de la peine pour vous. Bon, trêve de plaisanterie. The Hate U Give est un roman écrit par Angie Thomas. Il a beaucoup fait parler de lui, car son sujet est malheureusement d’actualité aux USA.

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Avec des semaines de retard, je me suis lancée dans la lecture du roman et je l’ai adoré, bien que je l’imaginais un peu plus poignant. Malgré tout, j’ai vraiment apprécié et j’ai trouvé les personnages très attachant. Starr est une jeune fille très courageuse et tout au long du livre, on voit qu’elle est une ado différente selon les personnes avec qui elle se trouve. Elle est perdue et lutte pour trouver sa place. Le point fort de ce roman, c’est la famille de Starr. Ses frères comme ses parents sont des personnages incroyables ! Ils font la force de la jeune fille et n’hésitent pas à se battre pour leurs valeurs. The hate u give est un roman très réaliste. L’auteure, elle-même noire, sait de quoi elle parle et surtout elle n’en rajoute pas. La vie du ghetto, le combat minorité-police, les préjugés des gens extérieurs, tout ça est réel. C’est un livre avec un beau message et je comprends pourquoi il a fait autant de bruit.

L’une des raisons qui a fait que l’on a beaucoup entendus parler de ce livre, c’est aussi parce que son adaptation a débarqué sur nos écrans de cinéma. Alors parlons-en.

L’adaptation de The Hate U Give fait partie des rares films que je préfère aux livres ! Du début à la fin, j’étais à fond dedans et j’ai trouvé très peu de défauts. Déjà, l’un des points positifs, pour moi, c’est sans aucun doute le casting. Amandla Stenberg est une actrice que j’adore (et quelle beauté…!). Elle joue à merveille le rôle de Starr et je n’aurais pas imaginé mieux qu’elle pour ce job. Sa famille est elle aussi très bien jouée et je trouve l’alchimie et la complicité entre eux tous, parfaite.

Le film a un petit quelque chose en plus. Je l’ai trouvé bien plus poignant et émouvant que la version papier. Même si évidemment il y a quelques différences entre les deux, par exemple, l’arrestation du père de Starr, la rencontre entre lui et Chris, la mère de Seven qui est clairement moins vulgaire dans le film que dans le livre… Il y a aussi l’ajout d’une scène assez violente entre Starr et Hailey, qui pour moi, est percutante.

Au milieu de tant de perfection, il y a quand même deux petits défauts. J’ai regretté l’absence du personnage de Devante, qui a quand même une belle place dan le bouquin. J’aurais beaucoup aimé le voir à l’écran. Et l’autre défaut, qui est carrément un gros point noir pour moi, c’est la présence de KJ Apa dans le rôle de Chris. Déjà, physiquement, non non et non ! Il n’est pas du tout crédible en ado de 16 – 17 ans. Du coup, je suis plutôt ravie que son personnage apparaisse beaucoup moins que dans le livre.

The Hate U Give est révoltant car criant de vérité. Le racisme et les violences policières envers les noirs et un sujet toujours d’actualité. En 2019, c’est triste de faire ce constat. Dans le monde, tous les jours, il y a un Khalil quelque part, tous les jours, il y a une Starr qui doit se battre pour faire entendre sa voix. Et ça ne devrait pas…

En bref, vous devez absolument lire ce livre et voir son adaptation !